Conférence le mardi 2 avril – Les associations

L’AJUV mène, dans le cadre de ses groupes de projet et avec la réunion publique du 12 mars 2019, une importante réflexion sur la démocratie participative, particulièrement malmenée par la majorité municipale. C’est pourquoi elle s’associe, par cette communication, à la conférence organisée par l’association juvisienne Ouvrir le débat le mardi 2 avril 2019 à 20h30 aux Travées sur le thème « Les associations au cœur de la vie collective »

La conférence sera donnée par Jean-Michel Belorgey – Conseiller d’État honoraire, auteur de Cent ans de vie associative (Presses de Sciences Po) et aura pour thème « Les associations au cœur de la vie collective ».

Ci-dessous, le texte de l’annonce de la conférence-débat rédigé par l’association OLD.

« Imagine-t-on un instant la France sans associations ? En 1960, on en compte 450000, aujourd’hui 1, 4 million. Ces centaines de milliers d’associations loi 1901 se différencient par  la taille ; ont recours en des proportions diverses au bénévolat  (entre 14 et 16 millions de bénévoles), au salariat ( 1,8 millions d’emplois salariés) ; œuvrent au quotidien dans de multiples domaines ( l’éducation, la culture populaire, les sports, l’entraide, la solidarité , l’humanitaire,  l’action sanitaire et sociale, la défense des libertés, le patrimoine, l’environnement…), certaines relevant de l’ESS ( l’Économie Sociale et Solidaire définie par la loi du 31 juillet 2014).  Essentielles à la vie du pays et de chacune de nos villes, elles ont une véritable utilité sociale et contribuent au plus près du terrain à l’animation démocratique de la cité. Mais que deviendront les associations à but non lucratif  à l’heure du « tout marché », de l’emprise du management obsédé par l’évaluation et la rentabilité, de la pratique en expansion des procédures d’appels d’offres et de  mise en concurrence,  d’une tendance à la professionnalisation aux dépens parfois de l’esprit militant,  d’un  retrait des pouvoirs publics plus avares de financements… ? Comment les associations doivent-elles évoluer, tout en préservant leurs spécificités, pour continuer d’animer et renouveler  la  vie collective ? Comment L’État et les collectivités locales peuvent-ils les soutenir sans les annexer ?  Jean-Michel Belorgey, conseiller d’État honoraire, ancien député, considéré comme le père du RMI,  qui connait de l’intérieur les arcanes de l’État et le monde associatif  nous  livrera son point de vue. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *