Pompiers en danger

Sommes-nous encore protégés ? La baisse des effectifs devient de plus en plus menaçante pour assurer une bonne qualité des secours. L’AJUV a rencontré les pompiers pour comprendre leurs revendications face au Conseil départemental (majorité Les Républicains).

Les effectifs diminuent : en 1999, ils étaient 1200 pompiers dans l’Essonne alors que maintenant ils ne sont plus que 950, tandis que les interventions sont passées de 80 000 à 100 000 dans le même temps pour le département. Les conditions de travail des pompiers se sont considérablement dégradées avec des conséquences graves sur leur santé, leur formation (qu’ils doivent différer) et notre sécurité. Le problème est d’autant plus aigu que la fermeture des urgences de l’hôpital de Juvisy rallongera les temps de rotation et le délai d’arrivée des secours sur les lieux d’intervention, faute d’effectifs.

La négociation s’avère difficile avec un Conseiller départemental aux abonnés absents. Un accord récent a été trouvé à l’échelle de l’Essonne pour interrompre le mouvement de protestation. Il prévoit une vingtaine de pompiers supplémentaires, mais dans le cadre d’un budget global inchangé.

L’AJUV soutient les pompiers qui assurent en permanence un service public de secours aux personnes.

Deux des banderoles visibles sur le centre d’intervention de Juvisy

 

Sur notre site, sur le même sujet :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *