L’AJUV, une association qui rétablit la vérité

L’AJUV s’appuie sur des faits pour pointer le manque de concertation avec les habitants, ainsi que les omissions et les contradictions du maire et du député dans les informations qu’ils donnent aux Juvisiens. Quelques exemples.

Exemple 1 – La mise en vente des logements d’un immeuble de dix niveaux près de la gare, le maire indiquant dans la presse locale que les constructions sont limitées à cinq niveaux. Cerise sur le gâteau : le terrain qui supportera cet immeuble démesuré a été vendu par la Ville. Nous avons publié à ce sujet en mai 2019 : Recours contre l’immeuble Cap Lumière

Exemple 2 – La maison de quartier Albert Sarraut a été sauvée par la mobilisation des habitants et de l’AJUV, un immeuble étant prévu à sa place dans le projet de PLU. Sur notre site, à ce sujet en mars 2017 : Pétition pour la maison de quartier Albert Sarraut

Exemple 3 – Des comités de quartier qui n’ont rien de participatif et qui ne servent que de faire-valoir au député et au maire. Voir en janvier 2019 : Démocratie, vous avez dit démocratie ?

Exemple 4 – Des mensonges du maire et du député qui ont retardé d’au moins trois ans l’arrivée du tramway T7 en gare de Juvisy. A ce sujet en février 2019 : Pourquoi tant de mensonges au sujet du tramway T7 ?

Exemple 5 – Des services publics en retard, avec des écoles, un collège, des gymnases et des salles de réunion à saturation. Lire en mai 2019 : Les collégiens de Juvisy, opacité ou imprévoyance ?

Chaque Juvisien peut facilement constater la réalité de ce que dénonce l’AJUV.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *